Méthode McKenzie

La méthode McKenzie est particulièrement indiquée dans toutes les rachialgies d’origine mécanique (lombalgies, discopathies, dorsalgies, cervicalgies). Elle est souvent utile même lorsqu’une arthrose importante est présente (spondylose, ostéophytose, modifications dégénératives, arthrose inter-apophysaire).

Elle a aussi toute sa place dans le cadre de nombreuses névralgies : sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales, névralgies d’Arnold, névralgies intercostales, même s’il existe un déficit neurologique périphérique. Avec cette approche, on ne pourra bien évidemment pas aider tous les patients, mais on sera en mesure de les évaluer en toute sécurité. De nombreux patients souffrant de hernies discales / protrusions discales pourront trouver un soulagement et apprendre à gérer leur dos ou leur cou à moyen et à long terme.

exercices-etirement-posture-mal-de-dos-detente-releve-maintien

La philosophie de l’approche McKenzie est de permettre au patient de devenir l’acteur principal de sa guérison. Les stratégies et les techniques d’auto-traitement seront utilisées en priorité. Cela présente de nombreux avantages :

Le patient peut “s’auto-traiter” plusieurs fois par jour quotidiennement, ce qui permet d’obtenir des résultats rapides (en début de traitement, il est fréquent que l’on demande au patient de faire 10 séances d’exercices dans la journée).

Beaucoup de patients peuvent abolir leurs douleurs et retrouver des amplitudes complètes sans intervention manuelle du thérapeute. Il est important que le patient puisse faire l’expérience de s’améliorer tout seul, pour qu’il soit suffisamment en confiance pour utiliser les mêmes exercices et les mêmes stratégies à la maison en cas de récidive.
Cette démarche responsabilise le patient.